18 novembre 2021
Temps de lecture: 2 min.
Partager

Avec une jolie robe jaune ou rosée, tous les deux pétillent et au premier regard, Champagne et crémant sont comparables. Bien entendu, l’origine géographique est distincte. Le Champagne ne peut être produit que sur la région dont il tire son nom. Les crémants sont élaborés dans huit autres régions viticoles françaises. Si l’Alsace, la Bourgogne et la Loire occupent le trio de tête en termes de volume de production, Bordeaux occupe aujourd’hui une belle quatrième place. Le Crémant de Bordeaux a en effet des atouts indéniables.

Une typicité bordelaise

Tous les cépages bordelais, les blancs comme les noirs, sont autorisés : Cabernet (sauvignon ou franc) Merlot, Malbec, Petit Verdot ou encore Carménère pour les rosés. A ceux-ci s’ajoutent le Sauvignon (blanc ou gris), Sémillon, Muscadelle et Colombard pour les blancs. C’est cette diversité qui fait la grande richesse des Crémants de Bordeaux au niveau gustatif.

« C’est une belle alternative au Champagne mais aussi aux autres crémants qui possèdent du Chardonnay. Le Crémant de Bordeaux est obtenu à partir de cépages totalement différents. Il a une vraie personnalité avec des arômes originaux. En plus d’apporter une jolie palette aromatique, les cépages bordelais amènent aussi une belle fraîcheur idéale pour l’apéritif. Par exemple pour accompagner un repas festif ou même un dessert. Pour un menu, je trouve que l’accord avec des croquettes aux crevettes grises est parfait et, pourquoi pas, un waterzooi pour suivre. Chez nous, le blanc a plus de succès que le rosé même si les deux sont intéressants. » précise Jean-François Charlier de Charvins, importateur et professeur d’œnologie. Au-delà des atouts à la dégustation et du prix attractif, la tradition bordelaise est centenaire. Le savoir-faire inchangé avec une « méthode traditionnelle » est identique à la champenoise.

Un effervescent qui a de l’avenir 

« De plus, les techniques bordelaises sont bien maitrisées. Les crémants sont des produits de qualité que les belges apprécient énormément. » ajoute Jean-François. Selon lui, la vente de Crémant de Bordeaux n’atteint pour le moment que 10% de ses ventes totales de Crémant. Il ajoute cependant que ce dernier a de beaux jours devant lui.  « Le packaging est joli et les femmes y sont particulièrement sensibles. Le prix est aussi très compétitif. » conclut ce spécialiste du vin. Chez les restaurateurs, importateurs et cavistes mais aussi dans la grande distribution, le consommateur belge est curieux. Il est à la recherche de découvertes notamment lors des fêtes de fin d’année, moment propice pour la vente des effervescents. L’amateur de bulles est rassuré par la qualité et le savoir-faire bordelais, très intéressé par la singularité des cépages sans oublier le prix compétitif.

Alain Renier, sélectionneur vins chez Cora Belgique confirme cette tendance : « Même si les Crémants de Bordeaux représentent encore actuellement un marché de niche, chez Cora, le Crémant de Bordeaux que nous proposons est non seulement apprécié pour sa qualité mais aussi parce que c’est une alternative aux champagnes trop chers. »

Si vous voulez en savoir plus sur Bordeaux et la grande distribution belge, rendez vous sur notre article : Tenez-vous prêt(e) pour le début des foires aux vins

Derniers articles

X

Voulez-vous vraiment annuler votre cours?

Oui

Non

X

Are you sure you want to cancel your session?

Oui

Non

X

Êtes-vous sûr de vouloir clôturer votre cours?

Yes

No